10 meilleures attractions touristiques à Luang Prabang

Avec ses nombreux temples et sanctuaires bouddhistes, la ville laotienne du centre-nord de Luang Prabang porte bien son nom, qui se traduit par « image royale bouddhiste ». Bien qu’elle compte moins de 60 000 habitants, la ville a beaucoup à offrir aux voyageurs. En plus du monastère le plus important du Laos, les visiteurs trouveront plusieurs temples majeurs (la ville compte 80 temples). Ils pourront également voir des moines marcher tranquillement dans les rues au petit matin pour recueillir des aumônes. Lorsque la nature appelle, il y a deux cascades qui offrent une excellente baignade dans le pays. Voici un aperçu des principales attractions touristiques de Luang Prabang.

10. Cascades de Tad Sae[VOIR LA CARTE]

Cascades de Tad Sae

Les cascades de Tad Sae n’attirent pas autant de visiteurs que les autres cascades laotiennes, bien qu’elles soient assez populaires auprès des habitants. C’est un peu plus difficile d’accès, impliquant un tuk tuk jusqu’à la rivière Nam Khan, puis une promenade en bateau de 10 minutes. La principale raison pour laquelle les gens visitent les cascades est pour la baignade ; c’est plus agréable que les autres cascades et offre en plus la possibilité de nager avec les éléphants. Les cascades de Tad Sae, situées à environ 19 km (12 miles) de Luang Prabang, sont mieux visitées pendant la saison des pluies (août à novembre) lorsque l’eau est haute ; d’autres fois, les chutes sont inexistantes. Des maillots de bain modestes sont recommandés ; les habitants nagent tout habillés.

9. Cours de cuisine au tamarin[VOIR LA CARTE]

Cours de cuisine au tamarin

La cuisine laotienne n’est pas aussi connue que les autres cuisines asiatiques. Les cuisiniers qui souhaitent ajouter une nouvelle dimension à leurs repas lorsqu’ils rentrent chez eux peuvent vouloir suivre un cours de cuisine au restaurant Tamarind. Les cours de jour commencent par une visite du marché où les étudiants découvrent les ingrédients qui composent la cuisine laotienne. Ensuite, c’est le retour à l’école pour cuisiner des plats en utilisant les techniques traditionnelles laotiennes. Cela comprend le pilonnage ou l’écrasement avec un mortier et un pilon, et la cuisson sur un feu ouvert. Les plats comprennent le jeow, une sauce trempette épicée traditionnelle; Mok Pa, un poisson cuit à la vapeur dans des feuilles de bananier, et une salade de viande hachée appelée Laap/Koy.

LIRE  12 lieux incontournables à voir à Brooklyn

8. Centre d’arts traditionnels et d’ethnologie[VOIR LA CARTE]

Centre d'arts traditionnels et d'ethnologieflickr/Rob Young

Comme son nom l’indique, le Centre d’arts traditionnels et d’ethnologie est un bon endroit pour voir des artisans pratiquer les arts traditionnels et en apprendre davantage sur les groupes ethniques qui habitent le Laos. L’objectif du centre est de célébrer et de préserver le patrimoine des différents groupes ethniques. Étant donné que le Laos compte 80 groupes ethniques, le centre facilite l’apprentissage de leur patrimoine en un seul endroit. Les visiteurs peuvent assister à des démonstrations de fabrication d’art et d’artisanat traditionnels, puis se rendre à la boutique pour acheter de l’artisanat fabriqué par des groupes ethniques à travers le pays. Ouvert seulement depuis 2007, le centre gagne en popularité auprès des visiteurs.

7. Musée du Palais Royal[VOIR LA CARTE]

Musée du Palais Royal

En ce qui concerne les palais du monde entier, le Palais Royal de Luang Prabang n’est pas très ancien et n’a pas été occupé très longtemps. Le palais a été construit en 1904 pour la famille royale du Laos à l’époque coloniale française. Les communistes renversèrent la monarchie en 1975 et transformèrent le palais en musée. Le palais est un mélange de styles architecturaux lao et français. La décoration est lao traditionnelle. Une salle contient des cadeaux offerts au roi par des pays étrangers ; ils sont regroupés selon la politique d’une nation : socialiste et capitaliste. Les expositions retracent l’histoire du Laos depuis plusieurs siècles. Un Bouddha de 71 mètres (232 pieds) de haut, vieux de 2 000 ans, se trouve ici.

6. Oui chauve-souris[VOIR LA CARTE]

Oui chauve-sourisdreamtime/© Presse750

Chaque matin à partir de 5h30 environ, des moines bouddhistes méditants parcourent les rues de Luang Prabang à la recherche de l’aumône. Alors que les moines en robe marchent en silence, les gens placent des morceaux de nourriture, en particulier du riz gluant, des fleurs ou d’autres offrandes dans leurs bols. Comme il y a 80 temples dans la ville, les visiteurs qui se lèvent tôt peuvent voir cette procession presque n’importe où, bien que les lieux d’observation les plus populaires soient Th Kamal et Th Sakkarin. Malheureusement, les responsables disent que cette tradition risque d’être annulée à cause des touristes indisciplinés. Ils suggèrent aux touristes de se comporter et de s’habiller de manière appropriée, car la procession est un rituel religieux et non une séance de photos.

LIRE  Que voir en Thaïlande en 7 jours ?

5. Pak Ou Caves[VOIR LA CARTE]

Pak Ou Caves

L’art rupestre bouddhiste est très populaire dans les pays asiatiques. La plupart des bouddhas sont sculptés dans les grottes, mais dans les grottes de Pak Ou, ils sont sculptés dans du bois ou de la pierre, puis placés à l’intérieur des grottes. Les deux grottes de Pak Ou sont en fait un sanctuaire pour les bouddhas, un endroit où les bouddhas endommagés sont mis en pâture. Plus de 6 000 bouddhas à la retraite de toutes tailles, formes, positions et compositions imaginables peuvent être trouvés dans les grottes ; c’est une accumulation de plusieurs centaines d’années. Les grottes sont situées dans un endroit pittoresque le long du fleuve Mékong à environ 24 km (15 miles) de Luang Prabang.

4. Marché nocturne de Luang Prabang[VOIR LA CARTE]

Marché nocturne de Luang Prabangle temps des rêves / © Asiantraveler

Les voyageurs doivent dépoussiérer leurs meilleurs talents de marchandage lorsqu’ils visitent le marché nocturne de Luang Prabang. C’est parce que les vendeurs proposent fréquemment des prix plus élevés que les magasins ouverts pendant les heures normales de la journée. Ils le font en sachant qu’ils n’obtiendront probablement pas le prix demandé initialement. Le marché de nuit propose divers produits tels que des vêtements, des céramiques, des objets d’art et d’artisanat ethniques, du whisky fait maison, des sacs à main et des articles en bambou. Le principal marché nocturne de la ville, ouvert de 17h à 23h, commence à Wat Mai et s’étend le long de Sisavangvong jusqu’au centre-ville. Les voyageurs à la recherche de nourriture de rue la trouveront principalement au bout du marché.

3. Mont Phousi[VOIR LA CARTE]

Mont Phousile temps des rêves / © Luca Roggero

Le mont Phousi, situé à l’intérieur de la ville de Luang Prabang, n’est pas vraiment une montagne : c’est une colline haute de 140 mètres (450 pieds) qui abrite plusieurs sanctuaires et temples bouddhistes. C’est un bon endroit pour regarder le soleil se lever ou se coucher sur cette ville laotienne. Le mont Phousi se situe entre les fleuves Mékong et Nam Khan. Les voyageurs doivent gravir plusieurs centaines de marches pour atteindre le sommet, mais la montée est gérable pour la plupart des gens s’ils la prennent lentement et facilement. Il est recommandé aux visiteurs d’emprunter différents itinéraires pour monter et descendre la colline. Les temples notables sont le Wat Tham Phousi avec son grand Bouddha couché et le Wat Chomsi au sommet.

LIRE  Les 5 plus beaux villages de Toscane

2. String Wat Xieng[VOIR LA CARTE]

String Wat Xieng

Construit au milieu du XVIe siècle entre les fleuves Nam Khan et Mékong, le Wat Xieng Thong, ou temple de la ville dorée, était le lieu où des siècles de rois laotiens ont été couronnés. Il est aujourd’hui considéré comme le monastère le plus important du Laos. Plus de 20 bâtiments servant diverses fonctions religieuses composent le complexe du temple. L’architecture est magnifique, avec beaucoup de feuilles d’or utilisées. Un arbre de vie en mosaïque, des statues de divinités et un chariot funéraire de 25 mètres (82 pieds) de haut ne sont que quelques-uns des cadeaux que les visiteurs verront. Le complexe a été restauré plusieurs fois au cours des siècles, mais certains bâtiments d’origine subsistent.

1. Chutes de Kuang Si[VOIR LA CARTE]

N°1 des attractions touristiques à Luang Prabangdreamtime/© Pongpipat Sriwaralak

Situées à 30 km (18 miles) au sud de Luang Prabang, les chutes de Kuang Si constituent une bonne excursion d’une journée pour explorer la nature à la campagne. Les chutes, les plus grandes de la région de Luang Prabang, sont à trois niveaux, la plus grande chute de 60 mètres (200 pieds) de haut. Se rendre aux chutes de Kuang Si implique de parcourir un sentier entretenu. Une fois sur place, les visiteurs peuvent se rafraîchir en plongeant dans les lagons turquoises en cascade le long du chemin. Les visiteurs énergiques peuvent grimper au sommet pour admirer les chutes. Le chemin est glissant, des chaussures appropriées sont donc essentielles. Les chutes sont un bon endroit pour échapper à la chaleur de la ville car les températures sont plus fraîches ici.

FacebookTwitterpinterestliécourrier

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *